Articles

Palm 104:1-23Le Message

Dieu, mon Dieu, comme tu es grand !
Beaucoup, glorieusement vêtu,
Vêtu de soleil,
et tout le ciel tendu pour ta tente.
Tu as construit ton palais sur les profondeurs de l’océan,
Tu as fait un char de nuages et tu as décollé sur des ailes de vent.
Tu as réquisitionné les vents comme messagers,
nommé le feu et la flamme comme ambassadeurs.
Tu as posé la terre sur de solides fondations
pour que rien ne puisse l’ébranler, jamais.
Tu as recouvert la terre d’océan,
couvert les montagnes d’eaux profondes;
Puis tu as rugi et l’eau s’est enfuie-
ton coup de tonnerre l’a mise en fuite.
Les montagnes ont poussé, les vallées se sont étendues
aux endroits que tu leur as assignés.
Tu as fixé des limites entre la terre et la mer;
jamais la terre ne sera inondée.
Tu as fait naître les sources et les rivières,
tu les as fait couler entre les collines.
Tous les animaux sauvages boivent maintenant à satiété,
les ânes sauvages étanchent leur soif.
Au bord des rivières, les oiseaux construisent leurs nids,
les corbeaux font entendre leur voix.
Tu arroses les montagnes depuis tes réservoirs célestes;
la terre est approvisionnée en eau en abondance.
Tu fais pousser l’herbe pour le bétail,
le foin pour les animaux qui labourent le sol.