Articles

Tomate, fruit ou légume?

C’est une question utilisée pour tromper les gens dans toute la nation : La tomate est-elle un fruit ou un légume ? Botaniquement, c’est un fruit. Mais légalement, elle ne l’est pas. Et les origines de cette divergence se trouvent dans une affaire de la Cour suprême du 19e siècle si obscure que de nombreux experts en tomates ne sont même pas au courant.

Selon le Florida Tomato Committee, en 1883, les États-Unis ont établi une taxe de 10 % sur les légumes importés, mais pas sur les fruits. La haute cour a rendu ce jugement sur les tomates dans le cadre d’un procès intenté par les membres de la famille Nix contre Edward Hedden, collecteur au port de New York, pour récupérer les frais qu’ils ont dépensés pour le transport des tomates. Les Nix ont intenté un procès en vertu du Tarif de 1883, qui exigeait des taxes sur les légumes importés – mais pas sur les fruits.

Dans la décision de la Cour suprême, les juges ont fait la distinction entre la science et la vie quotidienne et ont admis que, botaniquement parlant, les tomates étaient techniquement des fruits. Mais dans la vie de tous les jours, ils ont décidé que les légumes étaient des choses “habituellement servies au dîner dans, avec ou après la soupe, le poisson ou les viandes … et non pas, comme les fruits en général, comme dessert.”

Alors, rappelez-vous, lors de votre prochaine fête, lorsque vous servirez votre tarte à la tomate et qu’un de vos invités demandera : “La tomate est-elle un fruit ou un légume ?”. Vous pouvez répondre en toute confiance : ” Légalement, c’est un légume, et tout a commencé par une taxe. “

.